Il y a ce que nous traversons, ce qui s'est construit, ce qui s'efface.

Il y a les arbres qui grandissent, les pierres qui s'usent, l'eau qui coule.

Il y a nous, et le temps.

Il y a notre ombre qui glisse sur des pavés. Mais des pavés qui durent.